Découvrez l'artisanat d'art et les professionnels des métiers d'art de Midi-Pyrénées

DÉCOUVREZ L'ARTISANAT D'ART
ET LES PROFESSIONNELS DES MÉTIERS D'ART DE MIDI-PYRÉNÉES

LES ARTISANS D'ART

Manufacture de porcelaine - Manufacture VIREBENT



En 1924, Henry Virebent, issu d’une famille toulousaine d’architectes céramistes ouvre sa manufacture à Puy L’Évêque, en plein cœur du Lot.
Aujourd’hui, Virebent est l’un des derniers ateliers de porcelaine fabriquant en France. Sa particularité est de travailler les trois principales familles de terre que sont la porcelaine, le grès et la faïence, en utilisant essentiellement trois techniques : le coulage, le calibrage et le pressage.
Ceci lui permet de répondre à de nombreux usages et de fabriquer des pièces allant de la porcelaine blanche aux pièces émaillées en couleur jusqu’au décor. Virebent réalise également des modèles pour de grands créateurs français et étrangers.
Son savoir-faire a été reconnu par de nombreux prix dont celui, départemental et national de la Dynamique artisanale, et certains de ses modèles font partie des collections du Musée des Arts décoratifs de Paris.
Virebent est aujourd’hui labellisée « Entreprise du Patrimoine vivant », label attribué aux entreprises détentrices d’un savoir-faire rare, reposant sur la maîtrise de techniques traditionnelles.

SAVOIR-FAIRE  

Pour la porcelaine, la faïence ou le grès, il faut d’abord créer : dessiner un vase, une assiette, un service de table… C’est le rôle des designers.
Il faut ensuite réaliser un modèle fidèle au dessin. Ceci se fait à partir d’un « fromage » de plâtre que l’on travaille minutieusement car le modèle sert ensuite de base pour réaliser un premier moule.
Puis, c’est le coulage : on remplit le moule d’une pâte liquide, la barbotine. Après démoulage, l’objet existe. Chaque pièce est alors débarrassée de ses imperfections avant une première cuisson à 1050° pour la faïence et à 980° pour la porcelaine et le grès. On émaille ensuite les biscuits, avant la seconde cuisson, à 1380° pour la porcelaine et à 1 280° pour le grès.
L’objet apparaît alors tel que l’avait imaginé le designer.
À la Manufacture Virebent, onze personnes travaillent dans de vastes ateliers de 2500 m2, avec six fours, à gaz ou électriques, trois cabines d’émaillage et un « modeleur», une « couleuse » et une « émailleuse », de grande qualité.
Depuis 1999, la Manufacture de porcelaine de Virebent a renouvelé sa clientèle, en France comme aux États-Unis ou à Hong-Kong.
Une de ses grandes fiertés est d’être présente que les tables de grands restaurants.